Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog LUSTEMBERGER - FORMATION - ACTU

Etudiants, ne vous trompez pas sur les formations !

25 Mars 2014 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Etudiants, ne vous trompez pas sur les formations !

Page spéciale orientation :

Comment s'y retrouver parmi toutes les formations proposées ?

Je vais juste préciser sur cet article :

Comment faire un choix de formation et comment faire la différence entre un MASTER et un MASTERE ?

Dans la jungle des formations, des diplômes et des grades, dur de s'y retrouver.

Avant de choisir votre filière : 4 points clés à suivre impérativement.

1. Définissez votre objectif "METIER". ( secteurs / Métier )

2. Identifiez les opportunités d'offres d'emplois sur ce marché ( Entreprises, Titres , fonctions, missions ..)

3. Précisez les offres d'emplois localisés ( régions, départements...)

4. Sélectionner les pistes possibles de formation qui peuvent correspondre à mes objectifs.

La démarche 1 et 2 restent une démarche cruciale. En effet, avant de se "lancer" dans une filière, POSEZ-VOUS la question des offres métiers proposés en 2014 sur un territoire donné.

Un bon nombre de jeunes futurs actifs choisissent des filières "métiers" :

  1. qui ne recrutent pas ou plus ( Effet de mode passé ou saturation du secteur )
  2. qui n'offrent pas ou très peu de débouchés ( Accès aux métiers par réseaux ..)
  3. qui ne se fait pas ou plus en France
  4. par défaut car aucunes idées de métiers ne me correspondent .....

ATTENTION à vos CHOIX pertinents, cohérents avec l'époque actuelle et surtout en adéquation avec le "futur".

Anticiper aussi les métiers de demain et non pas les métiers d'hier.

Exemple : Un métier dans la communication ......( le grand classique )

OK, .... mais QUOI ? Dans un service marketing ou une agence ? Quelle type de communication ? OU ? Quel secteur ? Quel endroit ? etc...... Ce secteur recrute -il ? SI oui comment ? Pour quel type de poste ? Les rémunérations exigées en 2014 ? Quel niveau de diplôme sera demandé ?

Ne pas oublier que nous sommes en FRANCE. Avec une culture du diplôme avant tout.

L'expérience et votre TALENT ne seront pas appréciés en priorité ( Comme le feraient d'autres pays - type Angleterre).

Pour les diplômes post bac ou après DUT et BTS? tout se complique.

Soit ce sont des études coûteuses ( vérifier les 4 points clés cités ci dessus ), soit vous allez avoir des Ecoles ou Formations - type "internationales" - qui ne proposent en réalité aucun diplôme reconnu ( Uniquement le diplôme maison de l'école ). Vous trouverez aussi des écoles nationales d'ingénieurs qui forment des "assimilés diplômes maison" sans le titre et l'équivalence d'ingénieur.

ATTENTION à vos choix d'équivalence de ces fameux diplômes proposés ( Il y en a hélas une grande quantité et beaucoup trop , d'ou une offre de formation diffuse et peu précise!!!)

Ne pas oublier que les Ecoles font du Marketing pour attirer le client avant tout. Restez prudent et très informé ( Merci internet et les blogs ).

Certaines écoles proposent des tarifs prohibitifs qui ne servent qu'à acheter le diplôme sans se préoccuper des opportunités d'emplois et de métiers.

Est-ce utile de s'endetter sur 10 ans et de rembourser votre prêt bancaire dès votre premier contrat signé ?

A réfléchir.....

SOURCE / www.letudiant.fr -------------------------------------------------------------------------

Dernier conseil avisé : La différence entre un diplôme MASTER et MASTERE ?

Beaucoup d'étudiants qui souhaitent continuer après une licence sont très peu informés sur ce sujet.

Voici une partie de la réponse :

Masters, mastères... quelles différences ?

Vous visez un bac+5, mais à l'heure des choix, vous vous sentez un peu perdu au royaume des masters… Quelle est la différence entre un master et un mastère ? S’agit-il d'un diplôme dans les deux cas ? Parle-t-on d'un niveau ? D'un grade ? L'Etudiant vous aide à décrypter ces appellations.

Le diplôme national de master (ou DNM) – plus communément appelé master “tout court” – ne peut être délivré que par un EPSCP (Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel), c'est-à-dire les universités et une cinquantaine d'autres établissements (certaines écoles d'ingénieurs publiques comme Centrale ou les Mines, Sciences po, les Écoles normales supérieures).

Pourtant, de nombreux autres établissements décernent également des masters malgré la loi (voir encadré ci-dessous). Certaines écoles proposent aussi un “cycle de master”, un “programme de master” ou assurent donner le “niveau master”. Master écrit parfois sous la forme mastère. Ce mastère avec un “e”, ne doit pas être confondu avec le “mastère spécialisé” : un diplôme qui ne peut être délivré qu'avec l'autorisation de la CGE (Conférence des grandes écoles).

Un peu de vigilance s'impose donc pour repérer derrière l'utilisation – parfois abusive – des termes master ou mastère, leur réelle signification. Voici de quoi faire le point.

------------------------- Lire la suite sur le site / www.letudiant.fr

BONNE LECTURE

et BON CHOIX

Lire la suite