Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog LUSTEMBERGER - FORMATION - ACTU

Devenir consultant en 2015 ? Un vrai métier choisi. Pas de place pour les amateurs.

17 Février 2015 , Rédigé par lustemberger-formation-actu Publié dans #ACTUALITE de la formation

Devenir consultant en 2015 ? Un vrai métier choisi. Pas de place pour les amateurs.

Etre consultant aujourd'hui ne doit pas être un choix par défaut. C'est un VRAI métier. Riche en rencontre et fort d'enseignement. L'improvisation n'a pas sa place et "l'amateurisme" encore moins.

Les salariés licenciés, des anciens directeurs de services ( marketing, finance, commercial...) se reconvertissent "CONSULTANT" . L'accès au métier est FACILE, NON Régulé, sans aucun contrôle. Tout le monde peut devenir consultant.

(Voir mon article paru sur le journaldunet en Janvier 2015).

IL est simple de devenir "consultant" en "TOUT" et "n'importe quoi"..... Mais PRUDENCE.

Choisir ce métier , c'est aussi être informé :

  • Du marché en cours (Avec sa complexité, ses exigences...)
  • Des opportunités de marché ( Offres actuelles, offres désuettes, offres ajustées au marché...)
  • Des nouvelles lois sur la formation professionnelle (Voir CPF 2015 et LOI de la formation 2015 )

  • Des demandes de la part des entreprises, de leurs exigences.....
  • De l'état des budgets alloués au conseil et à la formation......
  • Des pratiques dans le Conseil et la formation ....

Se lancer dans les métiers du conseil et de la formation implique une solide connaissance de son environnement externe.

Avoir une LISIBILITE sur la concurrence, des offres .... et de ce qui ne se fait plus.

Hélas, le consultant débutant se lance très souvent sans préparer son arrivée. Il pense que cela est simple, facile et accessible pour tous.

Certains en reviennent très vite.

A savoir : PERSONNE n'est attendu sur ce marché. Il est SATURE, le nombre de consultant par région est pléthorique.

Un consultant qui débute devra prévoir une source de revenu pour assurer les 8 premiers mois d'activité.

Etre certifié ( après 5 ans d'expériences terrain) devrait devenir une obligation pour rendre lisible l'expertise d'un consultant. Ses résultats obtenus, ses pratiques validées par les entreprises (Evaluations à l'appui) . PROUVER son professionnalisme.

ICPF-PSI est sur la bonne voie, mais un gros travail reste encore à faire sur la visibilité des expertises.

Objectif : EVITER les consultants dit : LOW COST qui arrivent en grande force. Les prix sont bradés et son expérience n'a aucune preuve sur ses résultats obtenus. Son seul objectif est de décrocher son premier marché...

Donc en quelques mots pour conclure :

Vous souhaitez devenir consultant ? Très bien mais listez les points clés pour bien assumer ce métier :

  • Etre formé dans la discipline choisie ( ne pas improviser un contenu jamais testé..)
  • Avoir une personnalité affirmée et centrée sur les "autres" ( Apprenants en groupe ou en individuel.)
  • Construire une OFFRE claire, comprise et adaptée au marché.
  • Comprendre le marché et les attentes des entreprises.
  • Savoir prouver ses actions, ses résultats pour valider son expertise (éviter les amateurs)
  • Aimer communiquer : Etre un vrai "communiquant", donner envie d'être écouté. (Cette capacité est loin d'être une vérité pour certains consultants...)
  • Avoir une remise en question constante ( Humilité, ......pour éviter l'égocentrisme, très fréquent dans ce métier) .L'absence de remise en question implique aussi une absence de progression personnelle et surtout une totale ignorance sur la qualité de ses pratiques. ( perçues et vécues ).

ATTENTION : Par expérience, les réseaux relationnels ne seront pas l'unique solution. Le métier est souvent isolé. Les CLUBS d'entreprises, les réunions, les diners...ne vous servirons qu'à capter l'actualité de la concurrence.....Seules votre personnalité et vos qualités commerciales feront le reste.

Personne est UNIQUE dans ce métier . Nous sommes tous "particuliers". Ce métier est aussi une complémentarité d'expertises partagées.

La seule force qui fera LA différence sera votre personnalité liée à votre savoir faire.

Le reste suivra naturellement. La route est longue au démarrage. Patience et détermination seront vos atouts.

Ce métier est une suite d'aventures et d'incertitudes.

Avoir une âme de "baroudeur" sera indispensable.

Bonne chance aux nouveaux , aux débutants, aux novices dans ce secteur.....

Hervé LUSTEMBERGER

www.lustemberger.com

Lire la suite

Réussir à être heureux dans l'incertitude ?

4 Février 2015 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Réussir à être heureux dans l'incertitude ?

Un "coup de gueule" pour ces écrivains qui vendent du rêve bien trop loin de certaines réalités....

En regardant les écrivains à la télévision cette semaine, je me suis surpris de constater un fait important :

Peut-on arriver à être HEUREUX si mes besoins de sécurité ne sont pas satisfaits ? Mon cerveau est-il disponible pour penser au bonheur , si mes priorités sont financières ?

Des vraies questions que personne n'ose se poser. .....

DOMMAGE. Le bonheur fait-il vendre ? Oui, mais pour QUI ?

EN effet, des nouveaux écrivains éditent des ouvrages sur "LA mélodie du bonheur"," savoir être heureux" ou "Comment trouver son équilibre avec le bonheur" etc.....

Qui lit ces livres ? Qui comprend ces messages ?

Une chose à noter : Ces écrivains d'un jour ne sont pas dans le besoin. En effet, ils savent penser au bonheur et à leur épanouissement personnel car leur besoin de sécurité, l'aspect financier, leur structure familiale ne fait pas défaut. Tout va bien pour eux. ils ont enfin la place pour penser à autre chose ....

Que se passe -t-il pour celui ou celle qui n'arrive pas aujourd'hui à assouvir ses besoin de sécurité, c'est à dire : Avoir de l'argent pour se FAIRE PLAISIR ? Avoir suffisamment d'argent pour payer son loyer et se nourrir ? Avoir un contrat en CDI pour assurer son avenir ? STOPPER l'incertitude pour enfin pourvoir penser au BONHEUR et à ETRE heureux.

SANS chercher , sans courir, ....sans avoir PEUR de l'avenir

Sans avoir PEUR de ne pas avoir ????

VOILA ma réflexion du jour.

VOIR tous ces livres en vente actuellement qui osent vanter et faire l'éloge de l'épanouissement personnel et autres mensonges lucratifs...? Flatter son EGO par un passage télévisuel ? Essayer de convaincre un pauvre public qui ne comprend toujours rien à ce bonheur ? C'est navrant.

BIEN noter que si l'individu ne peut satisfaire son besoin premier qui est de pouvoir subvenir à ses priorités : Logement et nourriture....Comment peut-il s'imaginer penser à faire son "introspection" pour se dire : Je veux être Heureux ...? Il vit dans l'urgence, dans la priorité et 'l'insécurité" et les peurs qui vont avec.

"Le bonheur" dans un livre est-il un discours qui touche certains privilégiés qui ne se posent hélas pas toutes ces questions...?!

Je garde en mémoire cette semaine un reportage. Un homme de Mulhouse qui travaille en Intérim, 50 ans. Il dort dans sa voiture depuis 4 ans. Il ne peut pas se loger dignement. Il fait partie des "travailleurs pauvres", un terme atroce qui qualifie un "actif" qui ne peut pas se loger , un actif "SDF".

  • Quel est son bonheur immédiat ?
  • Quel est son avenir ?
  • Quel est l'éloge de son bonheur ?

Sa seule préoccupation est de savoir ou il va garer sa voiture le soir pour dormir en paix....

Alors des livres sur : Comment être heureux ? Cela devient très sélectif, et ces ouvrages surréalistes ne concernent que quelques personnes qui sont hélas, bien trop loin de "l'autre réalité." ......

ça fait réfléchir, NON ?.....

BONNE REFLEXION à tous.

Lire la suite