Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog LUSTEMBERGER - FORMATION - ACTU
Articles récents

Nouvel article Journal du net..Bonnes vacances

31 Juillet 2013 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Juste pour INFORMATION :

Mon nouvel article paru sur le journal du net.

vous pouvez le consulter en tapant le lien suivant :


JOURNAL du NET - JUIN 2013

"Stage en entreprise : stage ou calvaire ? Quelle démarche adopter pour réussir son stage ?"

Il est consultable à l'adresse suivante : Stage en entreprise : stage ou calvaire ? Quelle démarche adopter pour réussir son stage ?

BONNE LECTURE

BONNES VACANCES

Rechargeons les batteries pour la rentrée. Nous en aurons largement besoin.

Abientôt

Hervé LUSTEMBERGER

Nouvel article Journal du net..Bonnes vacances
Lire la suite

Consultant : Un vrai métier indépendant et précaire

25 Mars 2013 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

chat"Dis papa? quand je serai grand je voudrais être consultant "

Il est vrai que le métier fait un peu rêver.

Mais attention, ne vous y trompez pas!

 

Le métier de consultant mérite aussi d'être précisé et éclairci.

En effet, aujourd'hui, ce terme est utilisé à tort et à travers. Le métier de consultant arbore de multiples facettes.

C'est un métier passionnant.

je le vis depuis bientôt 20 ans . Il est riche en contact , en variété et en changement.

Il vous permet de développer vos aptitudes d'aventurier et vous apprend à piloter "risques et incertitudes".

 

J'interviens en entreprise pour des salariés ou dirigeants qui souhaitent développer des compétences clés et aussi en Ecole pour apporter un éclairage concret du monde de l'entreprise aux étudiants. Certains pensent encore que le monde est sympathique, ouvert et accueillant.

Le consultant intervient en "Conseil" pour les entreprises et anime des sessions de formation sur des thèmes précis

Sa rémunération varie selon le marché, selon les régions, selon son degré d'expertise et surtout selon sa notoriété.

 

Le consultant apporte des clés, des pistes de solutions. DIRE LA solution n'existe pas. Certains peuvent prêcher LA bonne parole mais certains n'ont jamais mis les pieds dans une activité salariée auparavant.

Leurs apports restent théoriques ou "appris" dans les livres . Alors méfiance !

 

Il est important de savoir VIVRE l'entreprise pour comprendre les enjeux , les Jeux de pouvoir et les risques. 

Un consultant ne sera crédible que s'il apporte une vision réaliste et adaptée au terrain. Il anticipe et il doit être capable de développer un programme grâce à son expérience.

  • Un consultant doit aussi rester humble. Il ne doit pas toujours être sur booké pour faire croire à ses compatriotes qu'il a un planning très chargé 2 ans à l'avance.
  • Un consultant doit savoir refuser des missions pour se centrer sur son domaine d'expertise
  • Un consultant doit apprendre à décoder les besoins de l'entreprise pour y répondre au plus juste et rapidement .
  • Un consultant qui parle en tant que "Y a qu'a Faut qu'on" , ne doit pas être consultant.
  • Un consultant a des capacités d'écoute, d'argumentation et de partage.
  • Un consultant sait "animer" des groupes grâce à sa compétence pédagogique.
  • Un consultant doit aujourd'hui être "certifié"  pour être identifié sur un marché ou l'offre est variée et pas toujours professionnelle.
  • Un consultant doit se différencier par son approche et sa valeur ajoutée.
  • Un consultant doit aimer l'aventure et le risque. Celui qui cherche sécurité et confort ne sera pas fait pour ce métier d'aventure.
  • Un consultant doit respirer l'énergie pour donner envie. Il fédère et  stimule les équipes.

De nouveaux arrivants  "cassent" ce marché. Sortis tout droit de leur 20 ans d'expérience dans une grande entreprise, ils s'inscrivent en qualité de consultant ( RH, commercial; management ...) des termes "porteurs" et "tendances" si possible . Ce métier offre des possibilités sans être formé à l'avance.

Tout le monde peut s'inscrire "Consultant" et exercer ce métier très rapidement.

 

ATTENTION : ON ne s'improvise pas consultant sans avoir appris à animer un groupe et surtout sans avoir 

appris à construire un programme de formation adapté. 

 

Malheureusement, ce titre est parfois très mal porté et inspire de la méfiance. C'est pour cela que les certifications doivent s'incrire dans la démarche de confiance pour les entreprises et les écoles.

 

Un métier d'aventurier, un métier qui connait des aléas selon l'économie, les tendances du marché et les lois gouvernementales en matière de prise en charge de la formation.

Croire que ce métier offre une garantie au démarrage reste du leurre en 2013.

Je l'identifie comme celui ou celle qui veut être comédien à PAris et pense qu'il va réussir ce métier de suite.

Grave erreur de le croire . Seuls moins de 10 % arriveront à se faire connaître et à en vivre .

 

C'est exactement le cas aujourd'hui pour le métier du conseil et de la formation. Un débutant va avoir beaucoup de mal à s'insérer dans ce milieu qui compte déjà un grand nombre de consultants en place. 

Les places sont chères et le travail à partager se réduit.

La guerre est dure et sera longue. 

 

Les plus vaillants, professionnels et reconnus sortiront du lot. Les autres se reconvertiront ailleurs. 

 

Un dernier élément à souligner : Le consultant doit aimer la précarité. C'est ce qui l'attend partout.

Dans les Ecoles, les organismes de formation... En effet sa place ne sera jamais garantie.

Il sera toujours "remplaçable".  

Il doit savoir vivre l'incertitude au quotidien.

La reconnaissance dans son métier sera rare. elle existe. Mais elle reste très isolée.

 

Le consultant doit s'épanouir, aussi se former pour éviter de raconter les mêmes choses pendant 20 ans comme le professeur de faculté.

Il doit aimer ce métier et surtout aimer l' Humain. 

Bonne chance aux nouveaux et surtout courage, ce métier mérite estime et reconnaissance.

Aux nouveaux d'écrire la suite et de perpétuer ces valeurs.

Hervé LUSTEMBERGER

consultant sénior

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

PUBLICATION : Journal du net / Chronique d'EXPERT

10 Février 2013 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Bonjour 
Zi6 9963
Pour échanger ou pour avoir des informations , vous pouvez également me retrouver sur :
www.journaldunet.com 
Chronique d'EXPERT 
--------------------------------------------JDN
Chroniques de Hervé Lustemberger
Consultant en management et développement professionnel, consultant indépendant

Chef de produit textile en Alsace à l'origine, je suis devenu par expérience Conseiller en formation puis consultant en management et communication. Mes expériences en entreprise et mes contacts réguliers avec les dirigeants m'ont permis de concevoir et animer des programmes de formation en Management et développement personnel. Comédien , le théâtre a aussi été l'occasion de devenir une méthode et un outil puissant en formation. Ainsi mes animations sont à 90 % actives et participatives.

Dernières chroniques de Hervé Lustemberger

  • Chronique de Hervé Lustemberger
    Décider de former ses équipes c'est développer des compétences, se remettre en question et faire évoluer son organisation. Mais la formation a t-elle réponse à tout ? Dans un contexte incertain, est-ce la solution idéale pour répondre à toutes les questions ?

  • Chronique de Hervé Lustemberger
    Qui n'a jamais ressenti une fois dans sa vie professionnelle, le fait de n'être pas le bienvenu ? Arriver dans un service ou votre bureau n'est pas préparé ? La démarche pour accueillir "Le nouveau" doit être rassurante et surtout lui donner envie de rester.

  • Chronique de Hervé Lustemberger
    Aujourd'hui, avoir confiance en soi est une preuve de FORCE. Notre vie personnelle et notre vie professionnelle nous poussent à construire rapidement cette qualité. Nous sommes tous différents. Nous ne partons pas avec les mêmes bases.

  • Chronique de Hervé Lustemberger
    Avoir le bénéfice de la jeunesse et se retrouver confronté à des équipes plus expérimentées : Une vraie question pour réussir ses premiers pas en qualité de responsable d'équipe.Sorti tout droit de l'école, comment trouver sa place dans l'entreprise et surtout dans sa nouvelle équipe ?

BONNE   LECTURE

Lire la suite

2013 : Année du bien-être au travail ? Si seulement c'était vrai ....

10 Décembre 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Bien être / mal être : Comment redonner l'envie
de travailler ?danger travail

Pourquoi ces questions sont-elles autant posées depuis ces dernières années ?

Le mal-être au travail est-il nouveau ? Avant 2008, il n'a jamais existé ? 
C'est le mal de notre siècle ? C'est le virus de notre société ? C'est le résultat de la transformation du travail ?
Pourquoi les salariés en entreprise sont-ils si sombres et si peu épanouis aujourd'hui ?
Mon métier me fait rencontrer une diversité de population en entreprise. C'est la richesse des rencontres dans nos métiers de la formation. C'est aussi le miroir de la réalité vraie, issue des équipes et des collaborateurs qui viennent suivre une formation, en dehors de leur contexte.
J'ai la chance de pouvoir échanger avec les responsables RH, les dirigeants et les employés, les chefs de service, les ouvriers, les techniciens..... Chacun a son avis sur le problème posé. Je reçois chaque jour des histoires personnelles, des histoires vécues dans les entreprises, à l'abris des regards, vécu seul sans avoir la possibilité de le partager à quelqu'un.

Hélas le constat est alarmant. Toujours plus d'objectifs et de résultats, toujours plus vite avec moins de communication.

Il y a une chose que je n'arrive pas à comprendre : 2013 , pourquoi le mal-être professionnel est-il aussi présent ? 

On parle d'entreprises labellisées qui reçoivent le prix de l'excellence et du management  ( France télécom a eu son prix !!!!!)  par TOP employeurs, et personne ne se soucie de la vérité vécue pas les salariés. La vérité vécue de l'intérieur. 

Les responsables de "TOP employeurs" sont incapables de répondre à ce constat dramatique. Normal, dans leur bureau feutré loin de l'agitation du terrain et protégé, ils n'ont aucune idée de la réalité du terrain. Seuls les financements de leurs évenements sont une priorité. Pour clôturer le tout , leurs enquêtes sont menées en interne par des salariés "choisis" sur mesure.  Quelle objectivité pour les enquêtes menées et leurs résultats....

Avec ces labels, ces fausses notations, ces critères fictifs, comment rendre la vérité et éclairer nos lecteurs ?

Stop aux mensonges ....

Rétablir la vérité et comprendre ce qui se passe devrait être une vraie priorité pour tous.

Mais cela ne semble interresser personne. 10000 emplois suprimés chez France télécom cette année , aucun média n'en parle.

Le mal-être progresse en France , personne n'en parle. Silence radio. L'iceberg est en vue mais on ne le voit pas , cause de brouillard.

Des formations sont proposées, personne ne s'inscrit. Pourquoi ?

Participer à ce type de formation peut sans doute faire peur aux entreprises car cela montrerait que dans mon entreprise , j'ai des problèmes ?!!! Avouer , c'est déjà dire que je suis coupable ?

Le silence est plus simple. Le mal-être au travail est partout. Dans les milieux institutionnels comme dans les entreprises privées. Le virus est là. Bien présent, prêt  à contaminer la population.

 

Dans une société fragilisée par le manque d'emploi, sensibilisée par les risques de précarité et d'insécurité ....... le salarié , l'employé ou le cadre supérieur préfère encore subir plutôt que d'abandonner sa place. Capituler pour ne pas savoir ce que je vais devenir ?

La situation est-elle devenue inextricable ? Aucune solution en vue ?

TITANIC ? Le naufrage est-il prévu ?
Comment agir ? Comment mobiliser les équipes ? Comment sensibiliser les responsables d'entreprise ? Comment faire passer les messages pour faire réagir nos dirigeants ?

Il existe encore de véritables tyrans en entreprise. OUI !!. ils sont encore là. Sauf qu'ils ne savent pas qu'ils sont tyrans car personne n'ose leur avouer leurs attitudes ou leurs actes. 

Il est facile de se dire : Cela n'existe plus, nous ne sommes plus en 1950 , ni à l'ère industriel.!!!! Ce que me disent certains étudiants en école de commerce, encore loin de la réalité du terrain. 

Si cela peut rassurer , nous sommes en 2013, et le management par la peur est encore bien réel. 

Des tristes exemples sont répertoriés tous les jours en France . Autant en PME / PMI, grands groupes,  et milieux institutionnels.

 

Le chantage à l'emploi, le chantage à la précarité ...le chantage , toujours le chantage.... L'épuisement professionnel .... l'accident au travail...... Il nous faut prouver que nous sommes meilleurs, plus forts, plus rapides, plus résistants et ...plus rentables que les autres collaborateurs..... La LOI du meilleur est bien présente.


De l'autre côté le pouvoir, l'ascension sociale, la réussite, l'égo démesuré de certains responsables peuvent aussi être la source de comportements "déviants" qui mènent tout droit vers le mal-être de leurs équipes.

Chaque collaborateur ne part pas avec les mêmes armes au départ.

Sommes nous tous formés pour aller combattre le mal ? Sommes nous formés dès notre enfance à subir le harcèlement ou la détresse morale ?

Notre éducation, notre cadre de référence ne nous ont pas épargné. Si en plus le milieu professionnel s'en mèle! Dur dur pour subsister dans cette jungle du travail. 

Existe-il des camps d'entrainement pour combattre le mal ? 

Les formations ont le mérite d'exister. Mobilisons nous et agissons pour réussir ce combat.

Sensibiliser le management des entreprises aux situations à risques psychologiques.

Quand on sait que dans certains secteurs , comme "médecine", aucun cours de communication, ni de management sont répertoriés ? Alors que la plupart sont amenés à piloter des services ?  Les résultats sur le terrain sont alarmants.

Apprendre à se remettre en question.

OBSERVER notre environnement de travail pour bien identifier les signaux apparants. ECOUTER et COMMUNIQUER.

Les réseaux sociaux  et les outils de communication actuels ne favorisent en rien cette démarche. ils nous éloignent du contact physique. Le virtuel ne remplacera jamais la réalité de l'échange en face à face . 

SENTIR et VOIR : Le seul moyen pour être connecté physiquement avec l'autre.

Se renforcer et apprendre à dire "NON". S'affirmer sans crainte. Se positionner en adulte responsable. 

Etre FORT et SAVOIR exprimer ses envies, ses peurs ,....sans culpabiliser. 

Facile à dire, mais pas facile à faire quand chacun est dans sa routine, chacun est séparé par ses mondes virtuels, séparé par son bureau, séparé par sa cloison, séparé par son éducation, séparé par sa propre peur.

Comme disait Paolo Coelho :" Si vous pensez que l'aventure est dangeureuse, essayez la routine, elle est mortelle....."

Ce qui me rassure , c'est aussi de rencontrer des salariés heureux, épanouis, impliqués et mobilisés. Cela fait du bien et nous rend plus fort. Car le monde des "possibles " est bien là . 

 

Il nous faut FORMER  davantage vers la solution du "bien -être au travail."
STopper les formations sur le "mal-être au travail." Ne restons pas sur le problème.

Activons les solutions  et  informons nos futurs successeurs dans nos écoles, écoles de commerce et hautes écoles Françaises.

Ils doivent  connaître cette réalité, prendre conscience concrètement des faits afin qu'ils puissent nous apporter un monde professionnel meilleur pour nous donner encore plus envie d'y travailler.

 

Bon courage pour 2013


 

Hervé LUSTEMBERGER

 


 




 

Lire la suite

Avoir confiance en SOI quand on démarre un métier.....

25 Octobre 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

ChienComment montrer que l'on a confiance en SOI quand on démarre une activité professionnelle ?
Comment dire au monde : J'ai des capacités que je vais vous montrer. Sans preuves, comment DIRE que je suis capable de.... ?
C'est comme dire dans une annonce d'emploi : "Débutant accepté - Expérience prouvée" sans avoir commencé à travailler.

La confiance se gagne avec le temps et les expériences prouvées. Je débute donc je suis incomplet dans ma vie professionnelle. Je ne suis pas encore finalisé , il reste à me rôder. Mon organisme n'est pas encore complet, il me manque encore la connaissance du monde réel de l'entreprise. Je sais respirer mais je ne sais pas encore marcher tout seul.

Le plus difficile est de gagner la confiance de son responsable. Il ne veut pas douter , ni montrer qu'il s'est trompé en vous recrutant.  Il veut être fier de sa "Bonne pioche" faite du premier coup.

Le management a aussi son rôle à jouer dans cette quête de confiance pour le débutant ignorant de ce qui l'attend encore.

Le manager, chef d'équipe ou responsable de service a son rôle de "Coach". Il est là pour soutenir, encourager, impliquer, fédérer et aussi sanctionner quand c'est utile de le faire.
La position Française est souvent l'inverse. La culture Française de la stimulation se fait plutôt par le négatif. Notre éducation nous a démontré ( souvent à tort ) que sanctionner est plus motivant que impliquer ses collaborateurs.  ( fais pas çi, fais pas ça .....tu n'aurais pas du...tu seras puni......)
Certains chefs d'entreprises pensent encore que dire "Très bien, tu as fait du bon travail " reste trop risqué. Le collaborateur va naturellement se reposer face à cette avalanche de mots positifs . Evidemment, il ne travaillera pas plus aussi bien..... Que de croyances non prouvées....
Pourquoi notre éducation nous a-t-elle pas assez impliqué ou pas du tout renforcé dans notre confiance ? Avoir PEUR des autres, avoir PEUR de son image, Avoir PEUR d'agir. Toutes ces peurs vont me mettre dans des situations de soumission ou je serai incapable de réagir.
Comment s'imposer quand on m'a toujours dit : "Tu n'y arriveras jamais, tu es nul, incapable....".
Hélas, cette vérité est bien présente encore aujourd'hui. On rajoute à cela des professeurs de l'éducation Nationale qui se positionnent en "Maître" plutôt qu'en "Messager".  Avec la PEUR, le professeur désigne un élève pour aller au tableau. Cet acte devient une punition, un cauchemar au lieu d'être un PLAISIR.
Ils n'ont pas compris que la communication est un échange , pas une sanction collective. Cela peut laisser des traces à vie.
Comment faire ? Avoir confiance en soi c'est aussi montrer que je suis CAPABLE de dire "OUI" comme être capable de dire :"NON". Je sais ce que je suis, je connais ma VALEUR.  Mais dire : "NON" quand je débute est souvent mal venu. Cela me place immédiatement dans une position infantile ou de rebellion.
SAVOIR dire : "NON" sans éprouver la culpabilité de l'avoir dit. Je ne dois pas me sentir coupable d'avoir oser dire : NON. 
 J'ai le DROIT de dire : "Je ne comprends pas".  
>Débutant, nouveaux venus dans les organisations, évitez d'être soumis face à vos supérieurs. Dites : "OUI je suis d'accord ou NON je ne comprends pas, expliquez moi ?...."
Affirmer votre PLACE de débutant, affirmer votre position de collaborateur "inexpérimenté-qui-est-là -pour apprendre".
Le monde des adultes , des professionnels n'est pas de tout repos. Si je n'arrive pas à m'affirmer, dire QUI je suis , la jungle profesionnelle ne vous gardera pas longtemps et ne vous fera surtout pas de cadeaux.

Nous sommes dans un monde ou la vitesse est le facteur clé du succès. Tu ne t'adaptes pas rapidement, tu seras vite évincé du système. Etre vite BON? Performant ?Utile ? Pour prouver que je suis capable de faire partie du système d'entreprise.

Se renforcer, se confronter aux réalités nous rend plus crédible, au lieu d'exprimer uniquement des JUGEMENTS de valeurs non fondés. 

Jeunes débutants : Exprimez vous face au monde des adultes professionnels- souvent aigris et fatigués - du système auquel ils appartiennent depuis bien trop longtemps.

Professionnels : Laissez leur la chance de réussir. Donnez leur envie de vous prouver qu'ils sont bien capables de réussir aussi leur place. Comme vous l'aviez fait à vos débuts. Rappelez - vous .......... Ils ont besoin de votre soutien pour faire leur preuve et construire leur "Confiance en soi".


>>>Bonne chance aux débutants .

 

hervé Lustemberger

 

Lire la suite

Et si le STRESS en entreprise était la vitesse ?

21 Septembre 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Image homme à la porteSTRESS ou NO stress ? La question est très présente en 2012 . Mais ne pas oublier que le STRESS existe depuis toujours.

Il est pris en compte dans notre société que depuis quelques années. En effet, les causes, les sources sont nombreuses. Elles varient selon les contextes et les environnements professionnels. 

Il n'existe pas UN stress mais DES stress issus des situations, des ambiances de travail et surtout des styles de management.

Un facteur revient souvent dans l'analyse du stress en entreprise : Le facteur Temps.

Pourquoi le temps arrive-t-il à menacer notre équilibre psychologique au travail ? Pourquoi le temps qui exige de la rapidité nous empêche-t-il  d'être heureux dans notre travail ? Pourquoi la rapidité exigée par les résultats perd-elle de vue le facteur humain ? 

Mon constat est sans appel. De nombreux échanges avec des managers, des responsables de services ou chefs d'équipes ont leur propre vision sur le sujet. Seulement la vision perçue par les salariés est parfois très différente. 

Les jeunes recrues se posent beaucoup de questions. Les "anciens" ne comprennent pas le système actuel.

 

Qu'est-ce que le temps ? Pourquoi le temps aujourd’hui est-il devenu un facteur de stress, d’angoisse et de performance ?

La notion de temps aujourd’hui ne se compare pas à la notion de temps il y 40 ans.

La communication est accélérée par les nouveaux moyens d’échange, les résultats sont rapides, l’évolution se veut rapide, le progrès technologique s’accélère, les outils technologiques se modifient sans que l’on ait eu le temps de digérer le précédent……Vite …toujours plus vite…encore plus vite. Je veux intégrer une entreprise et vite réussir ma place pour vite évoluer en compétence…Vite devenir celui que je rêve de devenir....


Mon métier m’a conduit à mieux observer et identifier ce qui se passe dans les entreprises.

En effet, les responsables d’équipes, les chefs de projet, les responsables de ressources humaines sont aussi impliqués dans cette vitesse des résultats attendus et demandés par les organisations. 


Ils n’ont pas pour autant toutes les solutions à porter de mains.

Aujourd’hui il faut « performer »… des nouveaux mots surgissent de notre langage.

A quel prix ?  J’ai commencé à comprendre pourquoi les jeunes formés prêts à rentrer dans le système des organisations veulent et demandent aussi une lecture rapide des comportements humains. 

Ces jeunes que les entreprises réclament déjà performant en 24 H00 alors qu’il n’ont pas encore démarré leur activité ni digéré leurs faibles expériences passées.

Cette notion de rapidité s’est aussi accentuée pour le chef d’entreprise qui recrute. La notion de résultats liée aux objectifs à atteindre n’est réalisable que dans un temps limité. Sinon votre performance va vite être remise en question.

Si vous n’avez pas des résultats dans les 24 H00 ? Vous êtes « Mauvais ». Vous n'existez plus dans le système qui vous embauche. Le management vous presse et surtout contrôle votre aptitude à réagir toujours plus vite.

Pourquoi les débutants ne bénéficient-ils plus de la chance des débutants ? Ils n’ont plus de chance du tout !! Le débutant fait peur par son incapacité à avoir du résultat immédiat. Il fait peur car il doit apprendre et ça prend du temps. Pas de temps pour apprendre.

Vite, vite, encore plus vite. Notre monde n’est-il fait que de rapidité ? Pourquoi vivons nous en accéléré ?

 

Les futurs jeunes collaborateurs sont formés à être rapide et vite intégré. Etre vite performant et vite professionnel. Le temps de se former aux méthodes de l’entreprise réduit aussi le temps d’adaptation du jeune salarié dans son nouvel univers.

Tous les responsables en poste qui ont su évoluer par leurs compétences et qui ont évolué par l’ancienneté sans formations spécifiques réclament des outils et des méthodes pour réussir l’intégration des nouveaux venus. Pourquoi ?

Simplement parce que le monde change et que l’intégration en entreprise se fait malheureusement de plus en plus mal en France.  

Avec un monde qui bouge à vitesse grand « V ». Nous sommes encore partis avec la vitesse. Vite il faut se former sinon on risque d’être dépassé. On a pas le temps d'intégrer le nouveau. Il doit prouver sa compétence et dévoiler au grand jour ses capacités professionnelles. Prouver qu'il est BON, le meilleur et que le recruteur ne s'est pas trompé . C'est "ELU". 

Vite comprendre, vite appliquer.Vite performant. Vite digérer.

 Au risque de se perdre avec toutes ces méthodes rédigées dans des ouvrages donnés en pâture aux lecteurs – qui – veulent- tout - décoder -très vite - pour mieux - cerner - son prochain.

Analyser la psychologie de l’autre pour mieux réussir à le manipuler.  Un succès considérable pour ces nouvelles lectures du 21 ième siècle. On cherche des astuces rapides pour rapidement tout contrôler.Rapidement réussir à impliquer ses équipes. Rapidement réussir à motiver. 

Et le" lâcher prise" alors ? Existe-t-il encore ?

La vitesse rend fou. La vitesse appauvrit les esprits et les comportements. La vitesse rend malade. L’Homme est-il fait pour vivre aussi vite ? Est-il fait pour répondre à une machine aussi rapidement ? Peut-il s’adapter à la vitesse ? A-t-il toutes les armes pour faire face ? A-t-il la capacité et la résistance pour réussir à vivre dans ce système ?
 A-t-il été éduqué pour comprendre la vitesse ? 

Depuis les années 60, un bon nombre de modèles, de grilles, d’outils en communication  qui font références aujourd’hui dans tous les cours de management sont devenus des « incontournables ».

De la PNL : programmation neuro linguistique à l’analyse transactionnelle en passant par la pyramide de Maslow, tout est rentré dans un code commun.

Objectif : Comprendre mieux ses collaborateurs pour mieux s'adapter à eux.

Un langage identique modélisé fait son apparition car si on ne parle pas de ces méthodes dans les séminaires de formation en communication, on ne fait pas partie du club des « connaisseurs compétents spécialisés experts ».

Tout le monde en formation arbore ce même langage codé. Seuls les initiés sont invités à bien comprendre le sens.  

Tous les formés sont formés à la même enseigne. Le même discours et les mêmes méthodes. Ces méthodes enseignées sont-elles applicables encore aujourd’hui ?

 

La rapidité rend nerveux et fébrile. Si je ne suis pas à la hauteur, je ne suis rien.

Il est facile de comprendre maintenant le manque d’estime ou de confiance en soi resenti par certains salariés.  La peur de ne pas réussir, la peur de ne pas être à la hauteur face aux exigeances demandées par le système….La peur d'être rejetté par son supérieur.

Angoisse, stress et mal-être en entreprise : Les conséquences de cette négligence ?

La rapidité n’est-elle pas le véritable fléau des actifs ?

La pression au quotidien demandée par les objectifs, un environnement incertain, provoque des doutes et des PEURS.  Ma VALEUR est-elle encore reconnue ?

Mon identité existe-t-elle encore dans un système que je ressens comme anonyme ?

Le manque de SENS dans les actions menées nous empêche-t-il de comprendre nos actes ? 

Ne faut-il pas re-prendre son temps pour vivre et regarder ce qui nous entoure ? Ou est-ce déjà trop tard ?

 

Le temps génére la vitesse : Un fléau en entreprise et un virus qui se répandent lentement dans les organisations.

 

ETRE vigilant. ETRE attentif au BIEN-ETRE: Il est encore précieux de nos jours.

Surtout pour rester ACTIF et apprécier notre monde.

 

 

Hervé LUSTEMBERGER


Lire la suite

C'est la rentrée pour la Formation

29 Août 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Une nouvelle année va se construire. Une nouvelle aventure recommence.Cravate

En qualité de consultant en formation, le planning aléatoire et les incertitudes vont commencer à surgir .

Que nous réserve cette année ? 

 

Je continue mes questionnements "Dis pourquoi" .

En effet, je me pose toujours autant de questions qui restent sans réponses.

 

Pour un jeune entrepreneur, créer son entreprise reste un véritable rodéo dans le monde du travail.

Il faut s'armer de patience avec l'administration en France.

La création reste un acte noble.....quand il devient simple et contenu dans du "Plaisir".

Quand cela devient une contrainte , tout devient compliqué dans le système de la création.

--------------------------------------------------------------------

Dis pourquoi ?....
  • Dis pourquoi les jeunes qui veulent créer leur entreprise quittent la France pour partir en Angleterre ou ailleurs ?
  • Dis pourquoi l'administration Française n'a encore pas simplifié les documents quand on construit sa boîte ?
  • Dis pourquoi les banques aujourd'hui donnent difficilement la chance aux jeunes créateurs ?
  • Dis pourquoi l'envie de créer son entreprise reste -t-il si mesuré en France ?
  • Dis pourquoi on doit prouver que ça va marcher alors que notre activité n'a pas encore débuté?
  • Dis pourquoi certains jeunes créateurs se lancent dans la création sans connaissances "marketing ni gestion"?
  • Dis pourquoi le courage et la détermination sont des valeurs qui régressent aujourd'hui ?

 

Toutes ces questions qui restent sans réponses. Etre jeune créateur d'entreprise, jeune dirigeant en 2013  implique des dispositions humaines, sociales et techniques. Une vision réaliste et cohérente de notre économie.

FINI le rêve surréaliste. La place n'est pas pour le doux rêveur qui risque de chuter sans connaissances ni maîtrise des facteurs clés de réussite.

 

Toutes ces questions posées sont issues des observations , des échanges avec les différents milieux et acteurs de la formation.

Des atouts  pour mieux réussir : 

AVOIR 

  • Une vision réaliste du marché
  • Un projet construit avec une projection "par scénarios" sur les 3 à 4 ans qui viennent.
  • Une réalité du terrain et du comportement des consommateurs.
  • Une vision approfondie de la concurrence et des marchés périphériques.
  • Une vison claire de ses prévisions budgétaires.
  • Une identification précise des acteurs "utiles" pour votre développement. ( réseaux )
  • Une conviction sans limite pour convaincre ses partenaires  ( Arguments )

ETRE

  • Réaliste , conscient de l'environnement qui m'entoure.
  • Humain et motiver mes collaborateurs
  • Une preuve de réussite et rester humble avec les autres
  • Simple et lucide pour se dire  que rien ne dure aussi facilement
  • Un bon "communicateur", avec un bon discours et une aisance orale parfait

Le marché des entreprises 2013 ne tolère pas l'erreur. 

 

La FORMATION reste un levier utile pour le jeune créateur d'entreprise 

Se FORMER en MANAGEMENT, MARKETING et  en GESTION peuvent limiter les risques d'erreurs.


  • >>>> " Je reste l'unique responsable de mes succès et de mes échecs"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

BON courage aux jeunes créateurs , bonne chance.

Seule votre volonté avec vos connaissances vous seront aujourd'hui indispensables pour réussir sur un marché tendu et exigeant.

 

 

Hervé LUSTEMBERGER

 

 

 

 

Lire la suite

FORMATION & THEATRE FORUM

23 Avril 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

CLAP-signature.jpgLe Théâtre FORUM :
une nouvelle approche
de la formation professionnelle.

" Ma réalité n'est pas forcément celle des autres"  HL


Formé au Théâtre FORUM par Véronique Guerin (Association Etincelle de Montpellier),la méthode reste puissante et  innovante pour les salariés formés et les entreprises.

 

 

Je l'utilise en formation quand je traite 2 thèmes :

  • La communication orale 
  • Le management des équipes

En effet, les stagiaires, les apprenants, les salariés formés recherchent aujourd'hui un moment privilégié, un instant différent pour vivre pleinement leur formation.

Cette approche reste innovante mais surtout UTILE.

 

Grâce au JEU théâtral, TOUT devient possible. Normal, c'est du jeu, et dans le JEU on peut TOUT

( presque) se permettre ou s'autoriser. Les barrières tombent et avec le JEU, je me sens différent. 

 

NOTE : Ce type d'animation implique d'être formé à la technique du Théâtre FORUM. En effet, il ne s'agit pas d'être uniquement comédien pour réussir sa prestation. L'animation représente 90 % de la réussite du stage. 

 

Le Théâtre FORUM joue l'effet "MIROIR" pour des salariés formés.

 

EXPLICATION :

  • 1. J'identifie une problèmatique dans une entreprise ( Rencontre en amont  des décideurs de la formation )
  • 2. J'organise la ou "les" scènes possibles à jouer liées à la problèmatique* identifiée en entreprise.
  • 3. Nous jouons les scènes devant les salariés en formation.
  • 4. Nous identifions avec le public : Le problème joué davant eux .
  • 5. Nous "remplaçons" le comédien- personnage- qui a un problème- avec le salarié qui va TESTER sa solution.
  • 6. Nous éclairons la situation avec un apport théorique et nous testons la "piste de solution". choisie.

Une particularité : les scènes jouées se terminent mal.

L'objectif pour le SPECT-ACTEUR sera de construire collectivement la piste de solution pour une FIN POSITIVE.

 

EFFETS produits :

Les salariés spectateurs vivent la scène. En effet, la scène jouée devant eux est un "MIROIR" de leur réalité vécue en entreprise ou personnellement. L'envie de donner son point de vue pour faire avancer la scène et réussir la fin, implique tous les particpants. Les réactions sont vives et nombreuses dans la salle.

La régulation se fait avec un "JOKER" , maître de la cérémonie, qui va animer , réguler et inviter les spectateurs à venir tester leurs propositions. 

 

Avec le JEU, le manager qui "vit un problème" de communication avec ses équipes, va " SE VOIR " dans son problème avec la scène jouée devant lui.

Le problème et ses conséquences seront joués sous ses yeux. Le manager-formé va s'autoriser à tester sa solution pour réussir une fin heureuse. Le problème joué et vécu est moins dramatique...car c'est du JEU.

Mais la SOLUTION reste bien réelle. 

 

La méthode reste forte et puissante, car entre le moment ou le salarié dit: " MOI, je ferais ça et je dirais...." , Le théâtre FORUM lui laisse la possibilité de tester en direct sa solution pour voir et ressentir le résultat.

Le constat est souvent sans appel : Entre le fait de vouloir dire et dans l'idée seulement , imaginer une solution,  chaque collaborateur peut exprimer sur scène sa solution.

 

la formation est Intéractive : Elle se situe dans l'action grâce au JEU.

 

Ce type de formation a l'avantage d'être envisagée avec un nombre de participant élevé. ( 12 à 100 personnes)

 

Aujourd'hui, les problématiques rencontrées en entreprise sont nombreuses. La formation doit être un moment agréable et surtout bénéfique. A l'issue de cette rencontre, le salarié se remet en question. Il se pose des questions et il repart avec des "pistes" à exploiter.  Il peut envisager différemment sa problématique. Sa vision de la réalité sera nouvelle. La formation a été ludique, mais UTILE.

------------------------------------------------------------------------------------

 

Le Théâtre FORUM en quelques mots :


 

Par le Théâtre FORUM :

Une autre approche de la formation en entreprise.

 

Personnes concernées :

Toute personne qui souhaite intégrer les mises en situation et le théâtre-forum pour favoriser l’évolution des mentalités et des comportements d’individus et de groupes.

Objectifs :

- Mieux comprendre les processus d’évolution individuelle et collective. 
- Utiliser des outils qui favorisent l’évolution des représentations et des attitudes au sein de groupes. 
- Maîtriser les techniques d’animation de groupe dans cette perspective de développement


Utiliser les outils qui favorisent l’évolution des représentations et des attitudes

- La mise en situation pour devenir conscient de ses sensations, de ses émotions et de ses réflexions. 

- Le théâtre-forum pour explorer les bénéfices et les risques de ses attitudes. 

Maîtriser les techniques d’animation de théâtre-forum

- Poser et tenir un cadre clair et protecteur, dans un souci d’éthique et d’efficacité, tout en encourageant l’expression des points de vue et des ressentis. 
- Interpeller sans violence ni complaisance, impulser le désir d’évoluer. 
- Articuler l’individuel et le collectif, le jeu et la réflexion.


Méthodes et moyens pédagogiques : 
La réflexion et le travail de chacun sont favorisés par :

- L’apprentissage concret des outils et techniques proposés, 
- La synergie entre les apports théoriques et les mises en situation, 
- Les échanges entre stagiaires. La construction collective.

Une FORMATION différente avec une méthode interactive :

Le Théâtre est un vecteur puissant pour décrire une situation donnée, proposer des clés de réflexion facilitant la compréhension d’une problématique. 
Sa dimension émotionnelle forte et ses capacités d’effets miroirs interpellent et poussent chacun à se positionner. 
Le Théâtre seul permet à chacun de se prononcer, de réagir à une situation donnée.
Le théâtre est un excellent moyen d’aborder une thématique donnée. 

Son association avec différents outils pédagogiques donne à nos formations toute leur puissance, permettant à la fois un entraînement sans risques et une montée en compétences des stagiaires formés .

La formation par le Théâtre permet  :

- Interactivité 
- Echanges et travaux en sous-groupe
 
- Apports pédagogiques 
- Jeux 
- Analyse – Compte rendu individuel et collectif avec les restitutions théâtrales

Les Mots clés :

- Inter activité collective 
- Engagement
 
- Transversalité des compétences 
- Distance
- Plaisir 
- Rire 
- Détente 
- Humour

La condition essentielle de réussite de ce stage : 

Avoir le plaisir de se retrouver dans l’apprentissage
et se découvrir dans sa progression individuelle
.

 

Commentaires et ressentis  des intervenants :

« A chaque intervention de Théâtre Forum, les publics sont très variés, ce qui apporte une dynamique nouvelle pour chaque scénario. »

Chaque problématique traitée appartient à l’entreprise et aux collaborateurs présents.

Les thèmes qui sont joués en entreprise sont  très souvent :

Les difficultés de communication avec ses équipes (interprétations, conflits- tensions…)

Les difficultés pour piloter ses équipes, savoir fixer des objectifs clairs et impliquer pour motiver.

Ces sont des thèmes qui peuvent se jouer facilement car ils sont hélas souvent rencontrés en entreprise. Une étude en amont avec le responsable des équipes est indispensable pour construire le scénario qui va être « joué ». Identifier les problématiques dans les services pour pouvoir mieux les jouer. L’objectif est d’être réaliste, cohérent afin de s’identifier à la situation jouée sur scène.

Dès que le JEU se déroule, l’effet « miroir » fait son effet. Les collaborateurs -managers se retrouvent et veulent faire changer la situation du Jeu pour qu’il ait une fin heureuse. Mais entre « dire ce que je voudrais faire » et « FAIRE et DIRE en direct face à la situation », il y a des grandes différences.


C’est en quoi le Théâtre Forum est UTILE comme « prise de conscience » et surtout réaliste grâce aux situations vécues. « Ce que je pense être juste et bien compris  ne l’est pas forcément pour les autres…

Vous voulez en savoir plus, n'héistez pas à me contacter.


Hervé Lustemberger

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Dis Pourquoi ?

17 Avril 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

Sablier---signature.jpg

DIS POURQUOI

Quand j'étais très jeune, j'ai reçu en cadeau une série de livres intitulés " Dis POURQUOI ?"

 

Je vais m'inspirer de ces livres qui nous permettent de poser des questions essentielles pour réussir à "GRANDIR".

La seule différence sera que je ne vais pas apporter LES solutions. Car les questions posées se rencontrent en formation, avec des chefs d'entreprises et des salariés formés.

Les Solutions se trouvent  individuellement ou se construisent avec le temps.....

 

Voici les "DIS POURQUOI ? " identifiés :  Un enfant pourrait poser ces questions ..........

 

Dis pourquoi les salariés ne sont-ils pas heureux ?

Dis pourquoi les salariés ne sont -ils pas plus impliqués dans leurs entreprises?

Dis pourquoi les salariés ont peur de leur chef ?

Dis pourquoi les salariés sont-ils résignés ?

Dis pourquoi les salariés sont tristes d'aller travailler ?

Dis pourquoi les salariés se sentent "oubliés" par leur direction ?

Dis pourquoi les salariés disent : "C'est pas à nous de nous former, c'est notre direction qui devrait le faire!" ?

Dis pourquoi les salariés formés ne pourront pas appliquer ce qu'ils ont appris demain ?

Dis pourquoi les salariés évitent de parler "salaire" en entreprise ?

Dis pourquoi le salarié a peur de négocier son salaire ?

Dis pourquoi le salarié dit toujours :"Le patron ne nous comprend pas !" ?

Dis pourquoi les salariés s'investissent et pensent "On aura rien en retour!" ?

Dis pourquoi les salariés pensent qu'ils n'ont pas les moyens de réussir leurs objectifs ?

Dis pourquoi les salariés disent que les objectifs sont trop élevés et non adaptés ?

Dis pourquoi les salariés pensent que pour se motiver, il faut être impliqué par la reconnaissance ?

Dis pourquoi les salariés ne se sentent-ils plus reconnus dans leur fonction ?

Dis pourquoi le chef favorise un autre plutôt que MOI ?

Dis pourquoi le chef me dit toujours que je peux mieux faire ?

Dis pourquoi je me sens inutile dans mon entreprise ?

Dis pourquoi je pense que rien ne changera tant que mon chef sera là ?

Dis pourquoi je me forme alors que RIEN ne me viendra en retour ?

Dis pourquoi je me forme alors que l'entreprise ne me donne pas les moyens de réussir ?

Dis pourquoi les salariés se plaingnent-ils toujours ?

Dis pourquoi quand maman rentre à la maison, elle critique son patron ?

Dis pourquoi quand papa rentre le soir, il est déprimé?

 

Dis pourquoi en tant que patron je n'arrive pas à recruter ?

Dis pourquoi le patron ne trouve plus de compétences dans son secteur ?

Dis pourquoi le recrutement est -il un vrai parcours du combattant ?

Dis pourquoi quand le salarié a fini sa période d'éssai, il dévoile sa véritable identité ?

Dis pourquoi motiver des équipes devient un vrai casse-tête aujourd"hui ,

Dis pourquoi la génération"Y" ne s'implique pas dans la durée ?

Dis pourquoi les "jeunes" ne veulent plus subir de contraintes ?

Dis pourquoi les jeunes ne pensent qu'à leur confort avant de penser à s'impliquer dans l'entreprise?

Dis pourquoi les jeunes n'arrivent pas à supporter l'autorité des supéreurs ?

Dis pourquoi les jeunes salariés sont-ils rebelles face à l'autorité?

Dis pourquoi les anciens sont-ils si exigent dans leur travail?

Dis pourquoi le mot "VALEUR"  et "IDENTITE" ne sont-ils plus compris aujourd'hui?

Dis pourquoi "PILOTER" des équipes devient une épreuve de force aujourd'hui ?

Dis pourquoi le management devient complexe en 2012 ?

Dis pourquoi on apprend le management ? 

Dis pourquoi le management n'est -il pas une qualité innée ?

Dis pourquoi les chefs d'entreprise ne délèguent-ils pas ? 

Dis Pourquoi le patron a toujours raison et ne motive pas ces collaborateurs ?

Dis pourquoi en France, le critère de "RECONNAISSANCE" de ses valeurs ne se fait-il pas spontanément?

Dis pourquoi "MOTIVER" les autres n'est pas une qualité naturelle?

Dis pourquoi le responsable d'équipe pense toujours au pire plutôt que de penser au meilleur ?

Dis pourquoi le chef d'entreprise rentre le soir épuisé et angoissé ?

 

VOICI des "DIS pourquoi" d'actualité. Rencontrés par des chefs d'entreprise et exprimés par des salariés .

Notre UTILITE en qualité de consultant, dans ces circonstances, est d'apporter des pistes de solutions pour construire la solution ensemble.

 

D'autres "Dis POURQUOI" arrivent tous le jours dans les entreprises......   

Il nous reste à imaginer les réponses.   Notre métier a encore de beaux jours devant nous .

 

Prochain article : Une formation différente par le Théâtre FORUM intéractif en entreprise.

 

Bonsoir

HL

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

CONSEIL & FORMATION : Dis POURQUOI ?

16 Avril 2012 , Rédigé par lustemberger-formation-actu

INTRODUCTION : Pourquoi ce BLOG ?

 

Ce premier article pour favoriser la réflexion,  les échanges de pratiques dans les métiers du conseil et de la formation professionnelle.

 

Le Conseil et la formation : Un VRAI métier.

Difficile de s'improviser "consultant". Cela implique de la recherche, de se former et surtout des qualités naturelles d'animation. Un métier difficile mais riche car le mouvement est notre moteur pour rester dans la course des meilleurs.

 

Innover pour rester crédible et conserver sa légitimité. Etre dans "L'ACTUALITE" au quotidien pour faire réagir.

Etre dans l'écoute active sans jouer. Mais surtout apporter du SENS pour faire REAGIR.

 

Le Formateur consultant est bien seul dans l'exercice de son métier. La concurrence est en éveil. 

17 ans de conseil, 17 années de messages véhiculés. 17 ans de belles rencontres avec des étudiants, des salariés heureux et malheureux. Des  rencontres avec des entreprises innovantes ou avant gardistes, d'autres encore dans les illusions.Et les rencontres continuent.......

 

Un métier fait de surprises au quotidien, ouvert sur la réalité du terrain, des régions et des chefs d'entreprises.

Je rentre dans différents systèmes qui m'appellent. Je sors de différentes organisations qui me laissent perplexe.

Parfois, je me dis : Une belle entreprise et des salariés heureux , mais aussi je ressors avec cette impression lourde : Pauvres salarés, tristes entreprises, je ne pourrai jamais y travailler!!!  

 

Je laisse derrier moi des salariés en pleine réflexion. Système bloqué.  La formation aura été une bulle d'oxygène, une respiration en dehors des murs. Une sortie dans la cours de prison. Pour d'autres, la parenthèse de Formation aura permis de se révéler et surtout de se "réveiller". Il est si facile de s'endormir avec son quotidien. 

 

Mon métier est une "pause" dans un monde fait de rapidité. Le manager qui pilote doit apporter une énergie pour mobiliser. 

Les équipes doivent recevoir cette énergie pour s'impliquer. Mais le constat est rude. Une période difficile implique aussi des doutes; des peurs pour imaginer l'avenir. 

A moi de jouer.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

Je vais tout au long de ma réflexion poser des questions , aborder des sujets, échanger sur des méthodes innovantes en matière de Formation. 

 

Mon objectifs : Partager le quotidien de celui qui rencontre les autres.

discret, et confidentiel.

 

Article suivant : "Dis pourquoi ? "

Toutes les questions que l'on se pose et qui méritent des réponses...............A bientôt           HLjeu-d-echec-signature.jpg

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4