Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog LUSTEMBERGER - FORMATION - ACTU

actualite de la formation

2018 : ATELIER Prise de parole / Développer ses compétences oratoires.

4 Mars 2018 , Rédigé par lustemberger-formation-actu Publié dans #ACTUALITE de la formation

Prenez du temps pour s'affirmer dans votre posture oratoire. Réussir ses prestations publiques orales avec un discours percutant.
        1. Organiser ses idées pour exprimer devant un public des arguments précis et faire passer des émotions.
        2. Communiquer une assurance et une confiance en soi avec un texte percutant.
        3. Exprimer une « posture de leader » pour réussir à affirmer sa place en qualité de futur entrepreneur.
        4. Donner confiance à son public avec un message innovant et structuré.
      • Incarner la posture d’un orateur qui sait vendre ses idées et convaincre son auditoire.

      • Des ateliers sont organisés pour les particuliers et les professionnels. Travail sur la posture , la voix et la lecture publique.
      • RDV dans les ateliers du lundi  / Théâtre des Grands Enfants à Cugnaux . (15H / 18H30.)
      • Accompagnement individuel sur demande.
      • A Bientôt
      • Hervé LUSTEMBERGER
      • www.logostrainingatelier.com/
    •  
Lire la suite

Devenir consultant en 2015 ? Un vrai métier choisi. Pas de place pour les amateurs.

17 Février 2015 , Rédigé par lustemberger-formation-actu Publié dans #ACTUALITE de la formation

Devenir consultant en 2015 ? Un vrai métier choisi. Pas de place pour les amateurs.

Etre consultant aujourd'hui ne doit pas être un choix par défaut. C'est un VRAI métier. Riche en rencontre et fort d'enseignement. L'improvisation n'a pas sa place et "l'amateurisme" encore moins.

Les salariés licenciés, des anciens directeurs de services ( marketing, finance, commercial...) se reconvertissent "CONSULTANT" . L'accès au métier est FACILE, NON Régulé, sans aucun contrôle. Tout le monde peut devenir consultant.

(Voir mon article paru sur le journaldunet en Janvier 2015).

IL est simple de devenir "consultant" en "TOUT" et "n'importe quoi"..... Mais PRUDENCE.

Choisir ce métier , c'est aussi être informé :

  • Du marché en cours (Avec sa complexité, ses exigences...)
  • Des opportunités de marché ( Offres actuelles, offres désuettes, offres ajustées au marché...)
  • Des nouvelles lois sur la formation professionnelle (Voir CPF 2015 et LOI de la formation 2015 )

  • Des demandes de la part des entreprises, de leurs exigences.....
  • De l'état des budgets alloués au conseil et à la formation......
  • Des pratiques dans le Conseil et la formation ....

Se lancer dans les métiers du conseil et de la formation implique une solide connaissance de son environnement externe.

Avoir une LISIBILITE sur la concurrence, des offres .... et de ce qui ne se fait plus.

Hélas, le consultant débutant se lance très souvent sans préparer son arrivée. Il pense que cela est simple, facile et accessible pour tous.

Certains en reviennent très vite.

A savoir : PERSONNE n'est attendu sur ce marché. Il est SATURE, le nombre de consultant par région est pléthorique.

Un consultant qui débute devra prévoir une source de revenu pour assurer les 8 premiers mois d'activité.

Etre certifié ( après 5 ans d'expériences terrain) devrait devenir une obligation pour rendre lisible l'expertise d'un consultant. Ses résultats obtenus, ses pratiques validées par les entreprises (Evaluations à l'appui) . PROUVER son professionnalisme.

ICPF-PSI est sur la bonne voie, mais un gros travail reste encore à faire sur la visibilité des expertises.

Objectif : EVITER les consultants dit : LOW COST qui arrivent en grande force. Les prix sont bradés et son expérience n'a aucune preuve sur ses résultats obtenus. Son seul objectif est de décrocher son premier marché...

Donc en quelques mots pour conclure :

Vous souhaitez devenir consultant ? Très bien mais listez les points clés pour bien assumer ce métier :

  • Etre formé dans la discipline choisie ( ne pas improviser un contenu jamais testé..)
  • Avoir une personnalité affirmée et centrée sur les "autres" ( Apprenants en groupe ou en individuel.)
  • Construire une OFFRE claire, comprise et adaptée au marché.
  • Comprendre le marché et les attentes des entreprises.
  • Savoir prouver ses actions, ses résultats pour valider son expertise (éviter les amateurs)
  • Aimer communiquer : Etre un vrai "communiquant", donner envie d'être écouté. (Cette capacité est loin d'être une vérité pour certains consultants...)
  • Avoir une remise en question constante ( Humilité, ......pour éviter l'égocentrisme, très fréquent dans ce métier) .L'absence de remise en question implique aussi une absence de progression personnelle et surtout une totale ignorance sur la qualité de ses pratiques. ( perçues et vécues ).

ATTENTION : Par expérience, les réseaux relationnels ne seront pas l'unique solution. Le métier est souvent isolé. Les CLUBS d'entreprises, les réunions, les diners...ne vous servirons qu'à capter l'actualité de la concurrence.....Seules votre personnalité et vos qualités commerciales feront le reste.

Personne est UNIQUE dans ce métier . Nous sommes tous "particuliers". Ce métier est aussi une complémentarité d'expertises partagées.

La seule force qui fera LA différence sera votre personnalité liée à votre savoir faire.

Le reste suivra naturellement. La route est longue au démarrage. Patience et détermination seront vos atouts.

Ce métier est une suite d'aventures et d'incertitudes.

Avoir une âme de "baroudeur" sera indispensable.

Bonne chance aux nouveaux , aux débutants, aux novices dans ce secteur.....

Hervé LUSTEMBERGER

www.lustemberger.com

Lire la suite

FORMATION 2015 : Ce qui nous attend...........!

3 Décembre 2014 , Rédigé par lustemberger-formation-actu Publié dans #ACTUALITE de la formation

La formation ECOLE et la formation Entreprise en 2015 : Ce qui nous attend dans notre métier de consultants-formateurs........

Juste un rappel pour les nouveaux formateurs arrivés sur le marché ( Je ne parle pas de formateurs low cost qui cassent les prix pour remporter leur premier marché ).

Du NOUVEAU dans notre METIER et dans le secteur de la FORMATION.

RAPPEL :

Le formateur : Il intervient dans les organismes de formation et Ecoles. - Il anime des actions de formation pour un public varié en vue de préparer un diplôme ou pour les demandeurs d'emplois. Il intervient en général pour un public adulte.

Le consultant : Il connait l'entreprise pour y avoir déjà exercé ( Information utile à rappeler pour ceux et celles qui n'ont jamais travaillé dans les entreprises et qui donnent des conseils avisés ). Il conseille et intervient au service de l'entreprise grâce à son "expertise" reconnue et identifiée (Certification des consultants).

NOUVEAU : 2015 et son lot de surprises.

La nouvelle loi sur la formation professionnelle avec le socle de compétences qui permet de donner la priorité à des thèmes pris en charge par les acteurs "financeurs / OPCA" va nous réserver de grandes surprises.

En effet, le nouveau socle de compétences définit des thèmes de formations "éligibles" en priorité qui devront être certifiés ou qualifiés. Ces thèmes seront financés ....Pour les autres thèmes qui n'y figurent pas et qui ne valident pas une certification, les financements seront au bon vouloir des financeurs et des entreprises.

La priorité 2015 est choisie : Les demandeurs d'emplois.

Former ce public pour faciliter son insertion en entreprise grâce à des formations utiles.

La réflexion est sans doute bonne, mais l'application douteuse.

Identifier les BESOINS de l'entreprise, des postes et des métiers serait à mon avis plus judicieux en amont afin de proposer des formations adaptées. AVEZ-vous vu , lu ou entendu une étude qui explique cela ? NEANT.

Que va -t-il se passer ?

Des formations ne seront plus prises en charge car non incluses dans le socle de compétences et surtout pas sanctionnées par une certification - ou qualification.

Exemple : La communication orale et le développement personnel...ainsi que toutes les formations en gestion du stress, PNL et autres ....devront rentrer dans un cursus qualifiant. Du ménage volontaire et choisi sera fait sur certains thèmes de formation.

En FRANCE, juste à rappeler que les formations "en communication orale" sont loin d'être une priorité. Je dois me poser beaucoup de questions.....

Il est vrai que des thèmes de formation type "pleine conscience" ou "chamanisme".... et j'en passe car la liste est longue, pris en charge par les entreprises, sans OBJECTIFS réels de développement de compétences : Il y a eu des excès. Les conséquences vont être lourdes dans le milieu de la formation professionnelle.

Le métier de consultants-formateurs est-il vraiment en DANGER ? Une chose est sure, il n'y aura plus de place pour tout le monde. La guerre sera difficile et longue. Le DUEL 2015 sera féroce.

La priorité est donnée aux formations "Techniques" et "adaptables" directement sur le poste de travail.

Des formations UTILES et MESURABLES pour 2015 ? OUI mais à quel prix ?

  • UTILE : OUI mais comment ? ET QUOI ? ....
  • MESURABLE : OUI, mais comment ? Qui mesure ? Avec QUOI ?...

EN RESUME : Les formations de 2 à 3 jours dispensées dans les entreprises, si elles ne sont pas certifiées ou pas qualifiées , elles ne seront - et ne devraient - plus être prises en charge......

DIFFICILE de le croire : Comment éliminer ce volume de formation conséquent proposé dans les plans de formation ? Toutes les formations ne donnent pas lieu à une certification ou qualification. Ce sont des développement de compétences humaines et relationnelles simplement.

Doit-on certifier toutes les formations à tout prix ? Un leurre. surtout dans l'organisation des plans de formation.... Un CASSE TETE s'annonce pour les organismes de formation, les services RH, .....enfin tous les services pédagogiques.

Par conséquence :

Les formateurs qui vont intervenir pour un public "demandeurs d'emplois" pris en charge à moins 6 euros par personne, seront encore moins bien rémunérés.

Les consultants qui animent des formations-entreprises, comme 60% de mon activité , le volume sera revu à la baisse.( déjà que le dernier trimestre, 30 % de baisse d'activité est observé dans les formations professionnelles).

Les formateurs non certifiés ne pourront plus répondre à des appels d'offre et ne seront plus en liste dans les Ecoles ou Organismes de formation.

Les entreprises vont choisir des formations éligibles au socle de compétences 2015 pour faciliter la prise en charge. FINI les formations de courtes durées sans qualification à la clé...( A moins de la financer par ses fonds propres ). Diminution des choix de formation pour les salariés....

Je ne parle pas encore de DIF transformé au 01 janvier 2015 en CPF (compte personnel de formation). Personne ne sait vraiment ce que va devenir la capitalisation des heures du DIF et comment utiliser ce nouveau CPF .....et surtout son avantage (s'il y a en a un !....)

Des formations qui passent en E-learning, ou Blended-learning, ...par des MOOCS....dont le seul objectif est de réduire les coûts de formation... Fini l'ère des formateurs - consultants en présentiel ??? En tout cas , ce n'est pas encore la fin, mais une réduction en volume est irréversible. Tout se fera -t-il en E-learning ? Tous les thèmes de formation ? Pas sûr, sinon certaines formations ne devraient plus être utiles pour les salariés.

VOILA le scénario CATASTROPHE 2015.

Aucune représentation forte (inexistante) pour défendre notre métier (passionnant) , pas de fédération pour nous réunir et nous renforcer, pas d'aide et de reconnaissance des commanditaires (Fin de contrats et d'interventions d'une année à l'autre), des CDD qui continuent,.... des contrats de missions sans certitudes ....

Une précarité annoncée pour notre secteur d'activité ?

Personne ne bouge et surtout PERSONNE n'en parle. Notre activité n'intéresse pas grand monde.....

Qui se préoccupe de notre avenir ? ....RESTONS SECRET, SILENCE.....Ne rien dire.....

Nous verrons en 2015 le sort qui nous est réservé......

Bonne réflexion à tous.

FORMATION 2015 : Ce qui nous attend...........!
Lire la suite